Un peu d'histoire ...

Le Docteur François Seilhan

 

François Seilhan

Né le 19 février 1887 à Villeneuve de Rivière, François Seilhan est entré au séminaire de Gourdan Polignan à l'âge de 8 ans. A 17 ans il obtient le bac "philo". Il s'inscrit comme étudiant à la faculté de médecine de Toulouse.

Il termine ses études en 1910 et obtient en mars 1911, son diplôme de médecin, à cette date, il est porté sur le tableau d'affichage de l'hôpital de la Grave, comme le plus jeune médecin de France.

Il installe son cabinet dans la maison paternelle (maison ESTAQUE) à Villeneuve de Rivière en 1911, et effectue ses tournées à pied ou à bicyclette.

Il crée à Villeneuve, la Société Mutuelle de Secours de St Vincent de Paul, qui était à la fois, Sécurité Sociale, Mutuelle et Aide Sociale. Cette association avait pour but :

- De fournir les soins médicaux et les médicaments nécessaires à ses membres participants, malades ou blessés ;
- De payer une indemnité pendant la durée de l'incapacité de travail due aux maladies ou aux blessures dont ils pouvaient être atteints ;
- De leur constituer des pensions de retraite ;
- De fournir à leur famille des soins médicaux ;
- D'accorder aux membres participants malades ou blessés ou infirmes, en cas de besoins urgents, des secours exceptionnels,
- De pourvoir à leurs funérailles.


Contre paiement d'une modique cotisation annuelle de 5 Francs, les adhérents avaient droit à deux visites gratuites par semaine le mercredi et le samedi, après inscription préalable à l'ancienne épicerie rue du Moulin d'Aulné. En dehors de ces jours là, le Docteur Seilhan soignait pratiquement pour 5 Francs par an les malades !

C'était un homme d'aspect froid, bourru, qui rouspétait toujours en arrivant chez les malades, mais très aimable quelques instants plus tard. Il était très compétent, très dévoué, effacé, se laissant très souvent apitoyer.

Pour la petite histoire, un soir d'hiver, vers 20 heures, lors de ses visites, sa voiture est tombée en panne, il n'a pas voulu demander d'aide. Il a continué à pied vers Cuguron et Franquevielle, et ce n'est que fort tard qu'il a accepté qu'une personne le conduise, et sa tournée s'est terminée après minuit.

Le 4 août 1914, il s'engage alors qu'il avait été exempté du service militaire pour insuffisance de poids.

Après un court séjour à l'hôpital militaire de Saint Gaudens et à Cazères au service de la population civile, il est envoyé sur le front des postes de secours puis dans un service de transport.
il est libéré en juillet 1919.

En janvier 1920, il s'installe comme médecin généraliste à Montréjeau où il se marie en 1926 avec Mlle Adeline Sabin.

En mai 1960, il prend sa retraite et s'adonne à une passion : la chasse, il était intarissable sur le sujet. Un jour, il s'était égaré dans un bois dans le quartier des Bourdalats, dans un réflexe de survie, il a tiré des coups de fusil tant qu'il a eu des munitions mais il n'a été retrouvé que le lendemain très affaibli.

Le docteur Seilhan était titulaire de la médaille de vermeil de la gendarmerie française. Il est décédé à Montréjeau le 19 janvier 1971.

retour

mise à jour: 5 décembre 2018

Mairie de Villeneuve-de-Rivière Place de la Mairie BP 1 31800 VILLENEUVE-DE-RIVIERE
Tél : 05.61.94.55.75 - Fax : 05.61.95.24.07 - Émilie SUBRA, Maire - Site réalisé par la mairie